C’était le juin 2005 lorsque nous nous installions à Vannes, place du Poids Public. Apres les premiers mois j’écrivis cette chronique sentimentale.
Pardonnez mon français, peut-être un peux trop italianisé !

Malheureusement, ce temps est passé et il n’est plus avec nous.
Nous nous sommes retraités et nous vivons maintenant en Italie à Genova, mais aucun d’entre vous ne peut imaginer à quel point le souvenir de notre vie à Vannes nous manque et nous tourmente !
A été la période de notre vie la plus importante et la plus intense. Et nous étions très très fatigués, mais très heureux de notre petite et folle vie !

Voilà mon écrit qui pourrait s’entitrer « Ça sent bon ».

« Ça sent bon ». C’est l’exclamation la plus ouie par Alberto et Aurelia, les gérants de la boutique Danieli située dans la place du poids public a Vannes.

Sont les passants et les clients qui, en passant dans les environs de cet adresse, commentent les parfumes de cuisine qui sortent du magasin ou Alberto et Aurelia proposent leur production.
Ils ont transféré leur expérience d’italiens à Vannes.
Leurs spécialités gourmandes sont en provenance de la Toscana, de la Liguria, de l’Emilia et de l’Italie toute.
Justes, mais génuines, saines et fraîches sont les plats que vous pourrez trouver et emporter en les mettant directement à table.
On commence par la production de pâtes fraîches avec les plus diverses recettes de farce pour les raviolis et les tagliatelle qui ont comme seuls composants la semoule de blé dur et un minimum de cinq œufs frais par kilo de pâte.
Elles sont : vraiment fraîches, vraiment italiennes.
En procédant on trouve les aubergines à la parmigiana que sont  désormais connues par touts les vannetais et les vannetaises, comme le polpettone et les farcis à l’italienne. Et le risotto ? Parfois avec les cèpes, l’ossobuco, le safran, les poivron, les artichauts: vous pourrez de même commander le votre, fait à votre souhaite, et le récupérer au moment donné dans votre propre risottière.
Encore, les saltimbocca à la romana, seront proposés les samedi. Mais pas toujours ! Passez, demandez et réservez. Il pourrait même arriver que Alberto va préparer les plats car êtes vous qui le poussez à les faire.
Et quoi dire du Pandolce ? Le gâteau préparé dans le laboratoire avec l’ancienne recette génoise. Ne le connaissez-vous pas ? Et bien, comme tout les autres plats, demandez la dégustation ; après il sera à vous de décider s’il vaut ou moins la peine de les mettre sur votre table.
N’avez-vous jamais goûté le tiramisu de Aurelia. Il ne lui arrive jamais, au tiramisu, de rester dans le comptoir pour plus d’une demi-heure. Le plus souvent est que madame doit répéter plusieurs fois pendant le jour son exploit car à chaque fois elle en fait un maximum de neuf et… vite sont partis !
Tout est préparé dans la journée.
Ça sera tout ? No ! Voulez-vous connaître le savoir cuisiner à l’italienne ? Souhaitez-vous recevoir une recette particulière ? Adressez vos demandes à Alberto et vous recevrez tous les renseignements concernant et surtout les astuces pour réussir dans la composition de votre repas important. A l’italienne, naturellement !
Et la charcuterie, et les vins italiens sélectionnés, et le vinaigre balsamique: le vrai !
Qu’est ce que vous en dites d’y faire un pas? Vous vous régalerez, comme normalement la plupart des habitués disent. Ça sent bon!

Permettez moi de dire, aujourd’hui [2023] avec Paul Verlaine, qu’il est avec beaucoup de nostalgie que je me souviens / de [ceux] jours anciens/ et je…

Articoli correlati:

Leggi tutti
  • … abbiamo raccolto baracca e burattini e ci siamo trasferiti in Francia.

    Continua…
  • Quando nel 2005 abbiamo deciso di esercitare un’attività commerciale in Francia, ci siamo trovati di fronte a procedure amministrative,

    Continua…